Mots-serrures 🔐

Semaine de rĂ©cupĂ©ration aprĂšs un gros rhume qui s’est soldĂ©e par la fin de mon projet de couture (super content et j’en ai dĂ©jĂ  un autre !). Il faudra que je m’en vante de maniĂšre illustrĂ©e un de ces jours. Ou pas.

Quand est-ce qu’une personne use d’un privilùge de parole ? Quand elle dit "je voudrais juste ajouter
", "rapidement 2-3 points", "j’en profite pour dire que
", etc.

Ralentir, se taire et écouter (cache)

De « just » (cache) Ă  « it turns out » (cache), il y a des mots qui activent certaines dĂ©fenses. Et la liste des expressions (cache, image 50 Ko) peut ĂȘtre longue. Je ne cache pas que j’ai parfois du mal Ă  m’en sĂ©parer, par habitude et facilitĂ©. J’essaye de faire un effort dans ma transmission familiale avec plus ou moins de succĂšs.

J’aime le HTML pour son cĂŽtĂ© Pierre de Rosette, Ă  la fois en terme de format pivot et de support d’apprentissage.

I like to think of Basecamp as a teaching hospital. The care of our users is our first priority, but it’s not the only one. We also take care of the staff running the place, and we try to teach and spread everything we learn. Pledging to protect View Source fits right in with that.

The web is just a marvel of a platform. So unique. So empowering. It’s easy to just fall into the trap of “what can the web do for me, for my business, for my customers”. Some times it’s worth taking a step back and ask yourself: What can I do for the web? One answer: Protect and promote View Source.

Paying tribute to the web with View Source (cache)

LĂ  aussi j’essaye de faire mon possible pour commenter la syntaxe afin qu’elle soit comprĂ©hensible. Que le fond et la forme permettent de s’enrichir et de redistribuer. Une somme de petites attentions isolĂ©es permettra peut-ĂȘtre Ă  ce monde d’ĂȘtre un peu plus beau.

Pour la France, les données de la Banque mondiale montrent que 62 % des Français appartiennent aux 10 % les plus riches du monde.

[
]

Au-dessus des 3 % les plus pauvres en France, la situation s’amĂ©liore rapidement, de sorte que 97 % des Français appartiennent aux 30 % les plus riches du monde. Puis, 90 % des Français font partie des 20 % les plus riches au monde.

« Gilet jaune » ? La majorité des Français fait partie des 10 % les plus riches au monde (cache)

Quelques chiffres qui donnent une certaine perspective quant Ă  la richesse, Ă  son ruissellement et Ă  la pauvreté (cache). Nous sommes les 10 % qui abreuvent les 1 %. Quelle est la lĂ©gitimitĂ© Ă  se battre pour avoir plus ? L’espoir d’ĂȘtre le fer de lance d’un ruissellement social ? Une histoire d’égoĂŻsme, d’ascenseur en panne et de mesures inespĂ©rĂ©es (cache, image 700 Ko). Voir aussi.

En ce moment j’essaye de lire tous les articles mentionnant « rĂ©chauffement climatique » en lisant « extinction humaine », ça donne une autre perspective Ă  notre aveuglement. Ce n’est pas trĂšs gai mais c’est peut-ĂȘtre ça les gilets jaunes : prendre conscience du fait que ses enfants vont vivre moins vieux que soi. Perdre confiance dans un systĂšme qui promettait cela. Ne plus accepter de telles inĂ©galitĂ©s sans garder cet espoir.

Je suis les 10 % et je suis aussi les 18 000 :

La dĂ©cision vient d’ĂȘtre annoncĂ©e par le ministre de l’Immigration du QuĂ©bec, Simon Jolin-Barrette, et elle risque de ne pas faire plaisir aux 18 000 candidats qui avaient dĂ©posĂ© une demande d’immigration sous l’ancienne plateforme appelĂ©e Mon Projet QuĂ©bec qui avait Ă©tĂ© mise en place par l’ancien gouvernement.

Élimination de tous les dossiers d’immigration dĂ©posĂ©s avant le 2 aoĂ»t 2018 (cache)

Douche froide avec ce projet de loi n°9 : Loi visant Ă  accroĂźtre la prospĂ©ritĂ© socio-Ă©conomique du QuĂ©bec et Ă  rĂ©pondre adĂ©quatement aux besoins du marchĂ© du travail par une intĂ©gration rĂ©ussie des personnes immigrantes (cache, PDF 137 Ko) qui ne tient plus compte des demandes en cours. AprĂšs deux annĂ©es d’attente et ce retour Ă  la case dĂ©part, il se pourrait que cela mette un terme Ă  cette incursion en milieu quĂ©bĂ©cois et son immigration de plus en plus choisie (cache). Un « Tinder de l’immigration » đŸ˜±.

En accord avec un nomadisme lent


L’autoritĂ© organise le temps plus que l’espace. Elle ne relĂšve pas du pouvoir mais de la transmission. L’autoritĂ© est une vitesse parce qu’elle rend le temps efficace, elle confĂšre au temps sa force opĂ©rationnelle. DĂšs lors, Ă©couter l’autoritĂ©, c’est prendre conscience d’un temps propre, d’une temps qui joue pour soi. Si une sociĂ©tĂ© a besoin de l’autoritĂ©, c’est parce qu’elle lui permet d’assurer sa pĂ©rennitĂ©. Elle est ce qui assure la continuitĂ© des gĂ©nĂ©rations, dans la famille, dans la sociĂ©tĂ© [
] En ce sens, l’autoritĂ© est moins ce qui ordonne notre vie ensemble que la condition mĂȘme de sa possibilitĂ©. C’est un « milieu de vie » au sens placentaire du terme.

Les irremplaçables, Cynthia Fleury

Cette semaine j’ai aussi dĂ©couvert le kulning (cache) et les tardigrades <3.