Pensées de 2018

2018-12-31 • Et ensuite ?

Quand des lecteurs ne me suivent pas parce qu’ils ne comprennent pas ma démarche, ça me fait mal, ça signifie que je n’ai pas su leur faire sentir ma façon d’aborder la vie. Je ne peux m’en prendre qu’à moi-même, essayer de m’expliquer, mais je ne peux pas les forcer à me suivre en leur envoyant mes articles tous azimuts.

Je vous aime et je vous quitte (cache)

Ma seule certitude pour l’année qui vient est d’arrêter les formats quotidiens courts qui manquent de profondeur faute de temps de maturation. De plus en plus envie d’aller vers un format qui se rapproche du livre (cache), peut-être même imprimable si l’on considère que la lecture sur écran n’est qu’un épiphénomène de notre civilisation qui s’effondre tranquillement.

Peut-être qu’à un moment si j’ai envie de publier des liens et pensées, j’utiliserais un service comme write.as (cache) ou micro.blog + mastodon (cache) avec mon propre domaine quitte à faire un cache statique en plus par ici.

Je vois aussi la valeur des listes de diffusions dont certaines sont de petites pépites et ça serait dorénavant très facile à mettre en place (cache) chez moi.

Un format hybride se dessine doucement (serial book (cache) anyone?) je lui laisse le temps de grandir un peu avant d’itérer avec vous.

Avant toute structure, il faut du contenu :-).

2018-12-30 • Moitié de vie

Les irremplaçables est un livre sur la non­ linéarité de la vie, les seuils qualitatifs invisibles, un livre de moitié de vie. Mais tous les livres de moi­tié de vie sont des livres de fin de vie. La mort nous a cernés depuis longtemps, et avant la fin de l’enfance, chacun d’entre nous a fait connaissance avec elle. Peut­-être est­-ce cela la définition de la fin de l’enfance ? Mais une nouvelle occurrence de la mort surgit, au milieu de la vie. Rien n’alerte sur le fait que ce soit le milieu. Arithmétiquement, cela ne l’est sans doute pas. Mais cela devient le milieu, car dès lors, l’intuition du che­min qui reste à parcourir, du temps restant, pour chacun d’entre nous, prend forme.

Les irremplaçables, Prologue (cache, PDF 500 Ko), Cynthia Fleury

Au-delà de ce passage qui fait violemment écho, la densité de ce prologue est incroyable. Il est rare que j’ai une telle appréhension à lire un livre car je l’envisage comme trop vertigineux sur ce qu’il pourrait ouvrir en terme de réflexion… et je n’en suis qu’à la page 50 !

Chacun s’est surpris, un jour, à rire seul. C’est d’ailleurs la vérité du milieu du rire, la solitude. On ne rit pleinement que seul.

Partager un rire c’est déjà autre chose. Ce n’est plus de l’indifférence. Cela peut être précisément l’inverse, la solidarité, la complicité ; mais déjà le début de la stigmatisation d’un autre homme si le rire est perverti, flirtant de trop près avec la vexation. Un rire trop majoritaire et c’est le début de la fin.

[…]

Et rire, c’est toujours inventer, au sens où rire préfigure une pensée, une échappée, une liberté. Inventer des âmes, n’est-ce pas là l’objet de l’œuvre ? Et entendons l’œuvre au sens large : l’œuvre d’art certes, mais l’amour, l’amitié, et la Cité. Que vaut une Cité dans laquelle les âmes ne s’inventent pas ?

Ibid.

2018-12-29 • Compost et scopyleft

Bien souvent, on ne réfléchit pas à la compostabilité des projets lors de leur conception (quels éléments méritent d’être réutilisés, sous quelle forme, où les mettre à disposition,...). Même lorsque l’on décide de rendre disponible ces ressources auprès des autres, cela ne suffit généralement pas à leur assurer une seconde vie. Il faut dès lors réfléchir à la meilleure méthode pour permettre à la matière produite (les contenus, les données, l’expérience due à nos échecs et réussites,...) d’être réutilisée indépendamment de tout contexte d’usage.

Petit précis de compostabilité des projets (cache)

En ce moment, on essaye de remettre des choses à plat au sein de scopyleft grâce aux super-pouvoirs d’un nouveau venu. Un bon moment pour tester le compost et l’enrichir à plusieurs mains afin qu’il puisse être davantage fertile.

2018-12-28 • Conférences gesticulées

Enfin, l’éducation populaire ne consiste pas à proposer à des gens des analyses politiques toutes faites sur le mode de la dénonciation, mais à construire une pensée politique à partir des gens eux-mêmes et de leur expérience concrète de la domination à leur échelle et dans leur secteur. C’est le principe de la conférence gesticulée : fabriquer de l’analyse politique à partir de nos colères, et non pas gober des prêts à penser hystériques.

Franck Lepage : « Le gilet jaune est le symbole d’une conscience de classe qui est en train de renaître » (cache)

Encore une intervention très pertinente de Franck Lepage dont je suis les gesticulations depuis un moment. Quelle alternative à la conférence gesticulée lorsqu’on est à distance ? Lorsqu’on souhaite distribuer ce moment ? J’ai eu des retours inhabituels sur mon bivouac automnal, peut-être un format à creuser, à inventer ?

2018-12-27 • Retour en avant

Au moment où cette vague d’artisans de la nouvelle agriculture déferlera, il y a de fortes chances que nous assisterons alors à la fin du pétrole bon marché. Cette nouvelle réalité forcera inévitablement la société à repenser sa relation avec l’agro-alimentaire et le concept des « supermarchés ». Je ne vois pas comment nous pourrions continuer à importer à bas prix des produits venus des quatre coins de la planète. Avec la montée du prix des intrants agrochimiques et celui du carburant qui nourrit les grosses machines agricoles, les agriculteurs conventionnels n’auront peut-être pas d’autre choix que d’adopter des pratiques alternatives d’agriculture biologique. Peut-être vivrons-nous ce que je nomme un « retour en avant » : le métier d’agriculteur retrouvera ses lettres de noblesse et les fermes familiales seront à nouveau valorisées et prospères. Il n’est pas fou de croire que cette évolution est possible et imminente.

Le jardinier-maraîcher - Manuel d’agriculture biologique sur petite surface, Jean-Martin Fortier, 2012/2014

En ce moment, je me documente sur la surface pertinente pour produire quelques denrées potagères à destination d’une poignée de familles. Non pas pour aller vers l’autarcie mais vers la communauté.

Ne pas fuir mais créer, ensemble.

Je reste, pour paraphraser Antonio Gramsci, « pessimiste avec l’intelligence, mais optimiste par la volonté ». L’avenir qui se profile semble bien anxiogène et surtout totalement inconnu. On peut bien faire des milliards de suppositions, il y a de fortes chances de tomber à côté. Il y a alors deux façon de voir l’effondrement : une mauvaise et une bonne et il y en a une qui est inutile. Pensée magique peut-être, mais je ne peux m’empêcher de voir dans ce clair-obscur une lueur d’espoir. De voir resurgir des possibles jusqu’alors étouffés par le rouleau compresseur d’une société folle. D’imaginer que ces graines plantées depuis des années puissent trouver alors un terreau favorable à leur éclosion. Nous avons la chance d’être certainement la génération la plus cultivée, la plus ouverte sur le monde, là aussi je ne pense pas que ce soit un hasard.

Permaculture et effondrement : c’est la Butte finale (cache)

2018-12-26 • Fake Internet

Everywhere I went online this year, I was asked to prove I’m a human. Can you retype this distorted word? Can you transcribe this house number? Can you select the images that contain a motorcycle? I found myself prostrate daily at the feet of robot bouncers, frantically showing off my highly developed pattern-matching skills — does a Vespa count as a motorcycle, even? — so I could get into nightclubs I’m not even sure I want to enter. Once inside, I was directed by dopamine-feedback loops to scroll well past any healthy point, manipulated by emotionally charged headlines and posts to click on things I didn’t care about, and harried and hectored and sweet-talked into arguments and purchases and relationships so algorithmically determined it was hard to describe them as real.

Where does that leave us?

How Much of the Internet Is Fake? (cache)

It leaves us busy while others are egoistically ruining the planet for their own good. Quite simple. And realizing it “just” makes you more depressed.

Merry Christmas! Any other question?

2018-12-25 • Ochlocratie

J’ai appris récemment que Polybe, Cicéron, Rousseau, Machiavel… croyaient tous qu’à la démocratie succéderait obligatoirement l’ochlocratie. Ou quand le pouvoir n’appartient plus au peuple (Demos), mais à la foule (Okhlos) à l’opinion manipulable. Cela me semble être un risque à considérer, quand on vit dans un monde où l’émotion (par adhésion totale ou indignation complète) semble avoir pris le pas sur le dialogue, et où notre construction intime devient le territoire d’enjeux qui nous dépassent.

De retour d’une conférence d’Étienne Chouard (cache)

J’aurais du mal à dater précisément le moment où ça a basculé ou plutôt le moment où j’en ai pris conscience. Peut-être était-ce cette année, peut-être il y a dix ans. Ce qui importe c’est ce que j’ai pu entreprendre depuis pour aller dans un sens qui m’apporte plus de sens.

Et au final, pas grand chose…

Dit autrement et en caricaturant, préférez-vous une prison dorée ou un enfer libre ? La démocratie c’est l’enfer libre. C’est peut-être prendre les mauvaises décisions mais pouvoir en décider nous.

De la démocratie en France (cache)

2018-12-24 • Escaliers externes

Je repense à Montréal et ses allées, lieu de rencontre, de racolage et de voyeurisme aussi, parfois.

Je me souviens de cette légende qui veut ce les escaliers en colimaçon à l’extérieur des maisons, somme toute une bien mauvaise idée dans un pays ou l’hiver est roi, auraient été imposés par une église catholique soucieuse d’éviter toute promiscuité dans la relative chaleur des cages d’escaliers intérieures, préférant pour sauver les bonnes mœurs garder au grand jour les croisements de paroissiens.

Taipei (cache)

Tiens je ne connaissais pas cette légende.

Merci Olivier :-).

2018-12-23 • Golden Path

How to build a golden path and reverse software sprawl

  1. Assemble a small council of trusted senior engineers.
  2. Task them with creating a recommended list of default components for developers to use when building out new services. This will be your Golden Path, the path of convergence (and the path of least resistance).
  3. Tell all your engineers that going forward, the Golden Path will be fully supported by the org. Upgrades, patches, security fixes; backups, monitoring, build pipeline; deploy tooling, artifact versioning, development environment, even tier 1 on call support. Pave the path with gold. Nobody HAS to use these components … but if they don’t, they’re on their own. They will have to support it themselves.
  4. Work with team leads to draw up an umbrella plan for adopting the Golden Path for their current projects as well as older production services, as much as is reasonable or possible or desirable. Come up with a timeline for the whole eng org to deprecate as many other tools as possible. Allocate real engineering time to the effort. Hell, make a party out of it!
  5. After the cutoff date (and once things have stabilized), establish a regular process for reviewing and incorporating feedback about the blessed Path and considering any proposed changes, additions or removals.

Software Sprawl, The Golden Path, and Scaling Teams With Agency (cache)

Food for thoughts. Now who is in charge of assembling the council? Is that possible that it comes directly from teams? How to keep the governance minimalist and still have a democratic/self-managed process?

Thanks Mathieu!

2018-12-22 • Blackout

I finally took the time to watch Blackout a fiction from Channel 4 mostly based on fears we have about such a situation. It is well executed and you have different realistic profiles for classic topics (resilience, larcenies, elders, medicine and so on). Maybe not the best period to take a look at it, or maybe it actually is more than ever.

Collaboration is quite rare but once again, it is a fiction. Isn’t it?

2018-12-21 • Taire ses émotions

Avec le recul que je peux avoir aujourd’hui, c’est mon attitude d’alors qui me parait complètement inappropriée. En taisant mes émotions, je n’ai appris ni à les reconnaître, ni à les assumer. Pire encore : il me semble clair aujourd’hui que je n’agissais pas de manière neutre par rapport à mes émotions, mais plutôt que j’agissais sous leur influence, mais sans en avoir conscience. Car justement, ne sachant pas faire autrement que de les ignorer, je n’en avais tout simplement pas conscience. Pour avoir l’air professionnel, j’ai appris à maintenir mes émotions à distance, à me couper d’elles, et d’une certaine manière, me couper de moi-même.

Faut-il taire ses émotions pour se sentir professionnel·le ? (cache)

Nous ne sommes pas tous équipés de la même manière dans l’interprétation de nos émotions et de celles des autres. Je me sens parfois un peu différent dans ce domaine. Ce n’est pas tant taire ses émotions que d’être dans un contexte permettant de les exprimer et d’avoir l’impression qu’elles soient comprises. Et génèrent des réactions. Aussi sa propre perception du sentiment de professionnalisme peut évoluer mais le cadre professionnel devrait être en capacité de l’accepter également.

Il y a un acte de séduction dans la transmission d’une émotion mais il est trop tôt pour aller plus loin dans le partage de cette réflexion…

2018-12-20 • Minimum Viable Governance

The main goals of this proposal are:

PEP 8016 -- The Steering Council Model (cache)

Interesting rationale from the Python Enhancement Proposal regarding the governance of the language itself after Guido quit five months ago.

Inspiring to see how the community itself can achieve its own non-technical rules.

2018-12-19 • Inclusive writing

One of my fears is having someone mocking my English skills. In this case I use my fears as a tool to make sure I won’t publish mistakes on my blog. I don’t want to let it stop me from writing altogether. I want to use it as check point. I will ask some people to proof read before publishing instead. Your fears are part of who you are and use them to your benefit.

Blogging and me (cache)

My English is pretty basic and I used to be complexed by that. Today I consider it to be a feature: more people with average level in English can read my writings without too much effort and unknown convoluted words (I had to use one to illustrate, read “complex” ;p). I really like that my knowledge didn’t improve itself but my interpretation of it did improve my way of thinking about it. There is no reality, only your reality. How cool is that?

Very good article by the way, go read it!

2018-12-18 • Veggie Christmas

I have finally made myself more at ease with the Christmas celebrations. Now, my sole intent is to cook an inclusive meal. This is my one and only present.

This year, I wanted the meal to reflect even more who I am. So Noémie and I offered our hosts to cook without meat, with fresh, local and organic produce. And they agreed.

A Christmas dinner without meat (cache)

We are doing the same for our 10 days within a chalet in northern Quebec. Nine people and most of the meals are fully vegetarian. Pizzas, pot-au-feu, tartiflette, raclette, etc everything is possible without meat. It tastes different for sure and it is a good way to (re)discover some flavours. Oh and be creative!

I don’t know if this a trend but I encourage you to follow it :-).

Picture of our mushroom wellington
A Mushroom Wellington surrounded by roasted vegetables.

2018-12-17 • Courage

Commencement et recommencement du courage. « Ce qui est fait n’est nullement fait. Ce qui est déjà fait n’est pas encore fait », ou comment plus on montre du courage, plus il faudra en montrer. Certains jugeront alors qu’il ne sert à rien d’être valeureux, que c’est là le plus sûr chemin du labeur et de la non reconnaissance. Comment les en dissuader ? Car ils ne se trompent pas quand ils évaluent ainsi le courage, et d’une certaine manière la volonté. Pour Jankélévitch, la ressource continue d’être en soi, comme si c’était là l’autre nom de l’essence humaine ou de son for intérieur. « Disons plutôt que, comme ces joies d’un convalescent qui redécouvre le charme d’exister, l’effort, tel l’oiseau Phénix, régénère inlassablement dans les cendres de la tâche accomplie. » Tel est donc bien l’autre nom du courageux, un convalescent.

[…]

Pour autant, le courage est sans échec possible car ce qui compte dans le courage ce n’est pas le résultat mais l’acte. Le courage réhabilite tous les échecs possibles. Il démontre, d’une certaine manière, que l’échec est une illusion. Il est plastique : là ce sera résister et rompre, là ce sera endurer et tenir. Le courage n’est pas l’apanage exclusif de l’extraordinaire. Le courage, c’est aussi ce qui vous fait devenir courageux, le petit acte quotidien qui alimente l’estime de soi et lutte contre l’entropie collective.

Le courage du commencement, Cynthia Fleury (cache)

Merci Cynthia. Et Aurélien, le courageux messager :-).

2018-12-16 • Overbuilding the Infrastructure

In conclusion, calculating only the energy payback times of individual solar panels or wind turbines greatly overestimates the sustainability of a renewable power grid. If we want to match supply to demand at all times, we also need to factor in the energy use for overbuilding the power generation and transmission capacity, and the energy use for building the backup generation capacity and/or the energy storage. The need to overbuild the system also increases the costs and the time required to switch to renewable energy.

How (Not) to Run a Modern Society on Solar and Wind Power Alone (cache)

Efficiency vs. resiliency. The latter always requires some kind of redundancy. And this is why capitalism leads to the former. When you think with short-terms achievements, efficiency is way less costly. And capitalism is all about reducing costs.

For the current generation only…

2018-12-15 • Question de taille

Aujourd’hui, l’agoraphilie est très présente du côté des assemblées générales de sites occupés (Zones À Défendre), etc.. La démocratie directe est aussi le régime privilégié par l’écologie sociale du municipalisme libertaire, théorisé par Janet Biehl et Murray Bookchin. Cela dit, au sujet de la question de la taille, un autre anarcho-écologiste, John Clark, s’inquiète que l’assemblée générale citoyenne, centrale au municipalisme libertaire, soit de trop grande taille et qu’elle ait un effet d’homogénéisation qui effacerait la diversité propre à une communauté de la taille d’une municipalité. Sans nécessairement renoncer à l’assemblée citoyenne de la commune autonome, il propose donc qu’il y ait aussi des assemblées dans de plus petits ensembles, par exemple dans des lieux de travail, et aussi de conserver les groupes d’affinité où se retrouveraient des catégories d’individus partageant des désirs, besoins et intérêts spécifiques, par exemple des femmes, des personnes trans, des jeunes et des enfants, des musiciennes et musiciens, etc. Le système apparait alors — un peu — comme ce qui a été mis sur pied lors d’Occupy et de Nuit debout : une assemblée générale, mais aussi un ensemble de comités ou commissions regroupant les individus qui s’intéressent à tel ou tel sujet, qui s’organisent de manière autonome et qui participent aussi (ou non) à l’assemblée générale.

Bref, la question de la taille réapparait même dans des communautés de taille plutôt réduite, comme une simple municipalité ou une occupation d’une place dans un centre-ville. Car la question n’est pas seulement mathématique, à savoir le nombre d’individus ; il s’agit aussi d’une question de diversité, de pluralisme, un enjeu qui touche même des communautés comptant un nombre restreint d’individus.

Démocratie directe, violence et technologie : un entretien avec Francis Dupuis-Déri (cache)

Je m’intéresse aux tailles de communautés depuis un moment. Je distingue maintenant aussi le contexte du participant qui peut vouloir être dans un entre-soi bien-pensant confortable à certains moments et être confronté à un climat plus hostile à d’autres. Je ne considère pas qu’avoir des lieux de refuge pour se recharger en énergie et se serrer les coudes soit particulièrement malsain si cela est fait en conscience. Ce que j’ai malheureusement pu une nouvelle fois observer, c’est qu’un tel lieu est lié à sa taille. Passé un certain seuil, il semble qu’il y ait un déclic psychologique qui scinde/polarise la communauté. Peut-être est-ce une bonne chose, cette fragmentation étant à l’origine d’un nouvel essaimage…

Ce qui a changé avec l’âgeexpérience ? Je mets moins de temps à prendre la fuite.

2018-12-14 • Construire des communs

Ce document décrit les grandes catégories d’engagements mutuels et de comportements nécessaires pour garantir un usage libre, juste et pérenne des services numériques qui servent l’intérêt général, en particulier lorsqu’ils sont coproduits par des acteurs publics. Au-delà de ces catégories, il propose des bonnes pratiques qui permettent la constitution de véritables communs dans lesquels les usagers sont au cœur des décisions.

Construire des communs numériques

En ce moment, je fais un peu d’archéologie dans mes onglets et je prends le temps de lire des ressources longues. Je retombe sur ce superbe travail de Matti dont j’apprécie particulièrement les métaphores proposées (cache). La mise en commun est aisée, ce sont les incidences ambiguës que cela peut avoir qui sont généralement plus difficiles à gérer pour une communauté.

Mais c’est peut-être aussi là où réside l’intérêt de la mise en commun : pourquoi faire ensemble ?

2018-12-13 • Importance du sommeil

Parmi tous les livres de survie que j’ai consultés jusqu’ici, aucun ne traite de l’importance du sommeil lors de situations d’urgence. Je ne comprends pas, car il me semble absolument crucial d’aborder ce sujet. Sans sommeil, les facultés décisionnelles disparaissent comme par magie. Seuls les habitudes et les automatismes résistent.

Développement de l’expertise en survie (cache, PDF 1.8Mo), André-François Bourbeau

Cet ouvrage est une petite pépite trouvée au sein d’un recueil de nombreuses ressources PDF sur le sujet. Enfin quelqu’un qui parle de l’importance du sommeil, en survie mais ça s’applique aussi lorsqu’on dort dehors. J’emporte souvent un hamac pour faire un petit somme en journée lorsque le contexte le permet précisément pour cette raison.

Quelques acronymes mnémotechniques qu’il est bon d’avoir en tête lorsqu’on se balade seul. Il faudra que je détaille à l’occasion ce que ça m’impose en terme de redondance et donc de poids (aussi bien physique que mental).

2018-12-12 • Just wasting time

A corollary of this is that you can’t design a great product unless you live, eat, and breathe like your users do. You need to know exactly who your user is, what their problems are, how they perceive your product, and who helps them make buying decisions. Your intuition has to mirror how the customers will perceive your product. Categorizing features is only useful if it’s a good predictor of your actual users’s response. Otherwise, you’re just wasting time.

How to build great products (cache)

Today, I started a mission as a Product Owner. Both exciting and scary.

2018-12-11 • Bread and algorithms

“With bread baking, you kind of follow an algorithm to produce a result and that result isn’t always what you think it’s going to be, so you kind of have to step back and debug and diagnose the steps along the way. How did I go wrong here? That’s because technically the temperature might not be right or the dough strength might not be right. That iterative procedure and working through those algorithms kind of appeals to engineer. There’s the precision part of it, but also, when it comes down to it, technical people like to work with their hands. You want to construct something and I think bread is a good way to do that.”

Benenson gave me some context for what motivated him to make his Tartine timing spreadsheet. (He also created a custom calendar in Google for scheduling various stages of the bread-making process.) “My girlfriend made this point that was like, maybe sourdough is interesting to male nerds because it’s this way to be precise in cooking that doesn’t involve pastries, which has this very gendered association.”

Bread “has all these degrees of freedom,” Benenson continued. “That’s a term people use in algorithms when there are lots of different possible ways that something could be implemented. ... You can do creative coding and at the end of the day, you’re just like, I made a form on a webpage. ... It doesn’t have an audience that is going to viscerally appreciate it like a loaf of sourdough. [Making bread] is a way to apply that exacting, problem-solving intellectual intensity to a problem that has immediate feedback in your friends and family and is a great contrast to programming.”

[…]

“There’s been a moment when every single person I know who works in tech — and I say this as a blanket statement — has hit a wall with tech,” Bilton said. “It’s too embedded in their lives, it consumes everything, they’re too dependent on it. They’re deleting apps from their phone.” But, he added, “you can’t turn that technical side of your brain off if that’s what you do for a living.”

Which is why, when the tech bros discovered Tartine Bread, Robertson himself was confronted with something he’d rarely encountered before. “I get stopped at a lot of places in different cities and it’s mostly by guys in tech,” he explained to me this month. “They’re taking all the little details really seriously and going very, very deep. They ask a lot of questions, sometimes silly questions.” Like what kind of questions? “‘What if the temperature is three degrees different than you say in the book?’ I don’t know!”

How Tech Bros Fell in Love With Baking Bread (cache)

Iterative, daily work and improvements. Something developers know about. This time for the good of their relatives. How appealing is it compared to their useless (at best), harmful (at worse) lines of code?

Picture of my bread
One of my multiple attempts.

Touché.

2018-12-10 • Démocratisation de l’Europe

Nous, citoyens européens venus d’horizons et de pays différents, lançons aujourd’hui un appel pour transformer profondément les institutions et les politiques européennes. Ce Manifeste contient des propositions concrètes, en particulier un projet de Traité de démocratisation et un projet de Budget, qui peuvent être adoptés et appliqués en l’état par les pays qui le souhaitent, sans qu’aucun pays ne puisse bloquer ceux qui souhaitent avancer. Il peut être signé en ligne par tous les citoyens européens et les citoyennes européennes qui s’y reconnaissent. Il peut être repris et amélioré par tous les mouvements politiques.

Pour un traité de démocratisation de l’Europe (cache)

Initiative dont je suis curieux, qui va jusqu’à proposer un budget et un traité (dans cet ordre).

Quelques informations en vidéo via Thomas Piketty.

2018-12-09 • Quand on sait

À l’heure où la civilisation industrielle, tel un navire entrant dans la tempête, se confronte à l’épuisement de ses ressources énergétiques et à la réalité d’un changement climatique déjà hors de contrôle, le film Quand on sait pose une question dérangeante : comment vivre l’effondrement le mieux possible, le plus humainement possible ?

Quand on sait - Un film documentaire

J’avais envie de participer car les extraits sont vraiment prometteurs mais à 100 € pour pouvoir télécharger le film je passe la main. Dommage, j’essayerai de trouver une autre occasion de le voir s’il est diffusé par ici.

J’espère qu’il pourra être rendu plus accessible à un moment.

2018-12-08 • xkcd theorem

For each and every behaviour on the Web, there is an existing xkcd comic.

Discovering Planet Nine. Click. Click. Click. Click. Click. Click. Click.

Biten.

2018-12-07 • Santa Zuck

He sees you when you’re sleeping
He knows when you’re awake
He knows if you’ve been bad or good
He’s Mark Zuckerberg.

Aral Balkan on Mastodon

You better watch out prior to start a revolution on Facebook, making him know that you are angry too. And selling these data accordingly. France, get ready to be disrupted (cache).

Conspiracy? Well, just bad ol’ capitalism:

No matter how Zuckerberg slices it, your data is at the center of Facebook’s business. Based on these documents, it seems that Facebook sucked up as much data as possible through “reciprocity” agreements with other apps, and shared it with insufficient regard to consequences for users. Then, after rolling back its permissive data-sharing APIs, the company apparently used privileged access to user data either as a lever to get what it wanted from other companies or as a weapon against its competitors. You are, and always have been, Facebook’s most valuable product.

New Documents Show That Facebook Has Never Deserved Your Trust (cache)

Terrific article from the EFF. Thank you.

2018-12-06 • Venom

Alerte divulgâcheur.

Ce symbiote c’est un peu l’allégorie de la vieillesse quand même :

Bon et sinon le film est nul.

Ce qui me fait prendre une résolution avant l’heure : arrêter de regarder des navets hollywoodiens ou des séries que tout le monde regarde mais surtout on n’a pas la télé car c’est mainstream… #autocritique++

D’un autre côté si je regarde trop de bushcrafteurs sur Youtube j’ai envie de passer ma vie dans la forêt !

2018-12-05 • Revenu Maximum Acceptable

Proposer une Dotation Inconditionnelle d’Autonomie (DIA) couplée à un Revenu Maximum Acceptable (RMA) s’inscrit dans la démarche proposant un outil économique, social et d’émancipation, permettant d’initier des modèles de sociétés soutenables mais aussi souhaitables. Cet outil permet ainsi d’échapper aux effets de récessions toujours plus dures supposées nous faire retrouver de la croissance.

Un Revenu Maximum Acceptable : au-delà des limites symboliques (cache)

Repoussons à six mois le reste, arrivons avec cette unique revendication.

Si simple.

2018-12-04 • Wood carving

Today, I started to carve a spoon.

A new journey.

2018-12-03 • Expérience vs. perception

Nous étions complètement dépassés par les évènements autour de nous et les standards activistes ne nous ont guère aidé. Nos petites théories étaient basées sur des assomptions qui ne reflétaient en rien ce qui se passait sous nos yeux. L’aspiration de maintenir la situation politique sous son contrôle théorique, d’avoir une explication stable sur la suite des évènements, une tendance pourtant si caractéristique dans certains groupes radicaux, est véritablement paralysante. Nos idées du ’Peuple’ et des comportements ’normaux’ sont ainsi immédiatement devenues obsolètes et il est devenu évident que nous ne connaissions pas beaucoup de gens en dehors de nos milieux. Normalement, on s’attend de quelqu’un qu’il ait une attitude politique plus ou moins claire, de telle sorte qu’une interaction ’politique’ consiste à combattre certaines idées et à en défendre d’autres qui - on l’espère - vont germer. Cela semble paternaliste et avant-gardiste, mais je crois que la plupart des radicaux pensaient ainsi - et agissent toujours de la sorte. À Maïdan, l’absolue majorité des manifestants n’avait aucune expérience politique préalable mais avait définitivement une perception politique de la situation.

les leçons de Maïdan (cache)

Le parallèle est assez frappant ici et les dangers et impasses clairement identifiés. À voir si leur documentation suffit à les éviter.

L’espoir est ténu.

2018-12-02 • Terreau de violence

2018-12-01 • Génies du code

2018-11-30 • C’s of Survivability

2018-11-29 • Mépris de classe

2018-11-28 • Se radicaliser

2018-11-27 • Une seule génération

2018-11-26 • Playing with fire

2018-11-25 • Limiter les dégâts

2018-11-24 • Sujet sensible

2018-11-23 • Vendredi fou

2018-11-22 • Emojis and evolution

2018-11-21 • Petits outils macOS

2018-11-20 • Safe qui peut

2018-11-19 • Email encryption

2018-11-18 • Spontanéité et algorithmes

2018-11-17 • Gilets jaunes

2018-11-16 • Enzo

2018-11-15 • Et pourtant

2018-11-14 • Invitez des jeunes

2018-11-13 • Règles de base

2018-11-12 • APIs & evolutions

2018-11-11 • Générateur statique

2018-11-10 • Littératie numérique

2018-11-09 • S’excuser

2018-11-08 • Questions de base

2018-11-07 • Rythme in·soutenable

2018-11-06 • Collapsosophie

2018-11-05 • Revenu universel ou gratuité

2018-11-04 • Thirty years

2018-11-03 • Soigner le présent

2018-11-02 • Clans et élitisme

2018-11-01 • Écologistes et douches

2018-10-31 • Et si

2018-10-30 • Publication et cohérence

2018-10-29 • Devoir de conscience

2018-10-28 • Vidéo et esthétique

2018-10-27 • Sensibilité et oppressions

2018-10-26 • Voting machines

2018-10-25 • Éthique et culture

2018-10-24 • Cost-cutting

2018-10-23 • One hundred companies

2018-10-22 • Anthropocide

2018-10-21 • Agnotologie

2018-10-20 • Hygiène et numérique

2018-10-19 • Hack-first

2018-10-18 • Potentialités inabouties

2018-10-17 • À nous la ville

2018-10-16 • Députés et commissaires

2018-10-15 • Confédération communale

2018-10-14 • Enracinement

2018-10-13 • Diffuser critiquement

2018-10-12 • Web sémantique

2018-10-11 • The Future of Opendata

2018-10-10 • Sobriété et cohérence

2018-10-09 • Agnosticisme économique

2018-10-08 • Maintenance and responsibility

2018-10-07 • Culture du quotidien

2018-10-06 • Milieux de vie

2018-10-05 • Festival de la décroissance Montréal

2018-10-04 • Autarcie et déliaison

2018-10-03 • To hell or utopia?

2018-10-02 • Tests et biais

2018-10-01 • Abécédaire

2018-09-30 • Enchantment of colours

2018-09-29 • NomadConf Canada

2018-09-28 • Être immigré

2018-09-27 • Démocratie et justice

2018-09-26 • Soft skills

2018-09-25 • Être heureux

2018-09-24 • Rareté du travail

2018-09-23 • Soumission inconsciente

2018-09-22 • Technopolitique

2018-09-21 • Digital preservation

2018-09-20 • Something right

2018-09-19 • Technology and control

2018-09-18 • Troubadours modernes

2018-09-17 • Hard truth

2018-09-16 • Coup d’Éclat

2018-09-15 • Remettre en question

2018-09-14 • Commun·e

2018-09-13 • (Sur)Vivre

2018-09-12 • By default

2018-09-11 • Memories and stories

2018-09-10 • Notes de lecture

2018-09-09 • Douleur enfouie

2018-09-08 • Dependencies and governments

2018-09-07 • Rêves inatteignables

2018-09-06 • Équilibre

2018-09-05 • (Im)Mor(t)alité

2018-09-04 • Moment propice

2018-09-03 • Libérer les humains

2018-09-02 • Terra Perma

2018-09-01 • En devenir

2018-08-31 • Deplorable

2018-08-30 • État de l’art

2018-08-29 • Confiance et politique

2018-08-28 • Collaborer ou renverser

2018-08-27 • It only takes one

2018-08-26 • The cost of connections

2018-08-25 • Tours de poteau

2018-08-24 • Faire partie de la solution

2018-08-23 • Moving in alignment

2018-08-22 • Serment d’Hippocrate

2018-08-21 • Better informed

2018-08-20 • Qualité poétique

2018-08-19 • Conditions de subsistance

2018-08-18 • Ni bien-être ni paix

2018-08-17 • Acroissance

2018-08-16 • Water is being stolen

2018-08-15 • Modern slavery

2018-08-14 • Three pillars

2018-08-13 • Choix de publication

2018-08-12 • Do No Harm License

2018-08-11 • The History of the Web

2018-08-10 • Tout en noir

2018-08-09 • Read/write Web

2018-08-08 • Subordination forte

2018-08-07 • Aveuglé

2018-08-06 • Multipotentialite

2018-08-05 • Listening to my body

2018-08-04 • Ruissèlement de la domination

2018-08-03 • Removing tracking

2018-08-02 • Slow trail

2018-08-01 • Documentation of my research

2018-07-31 • Lâcher prise

2018-07-30 • Harcèlement ordinaire

2018-07-29 • Worthwhile to say

2018-07-28 • Invités à écouter

2018-07-27 • Stimuler la contradiction

2018-07-26 • Definition for unschooling

2018-07-25 • Places aux silences

2018-07-24 • Popularity & activism

2018-07-23 • Merci Boris

2018-07-22 • Bushcraft chair

2018-07-21 • Pharmakon

2018-07-20 • Théorème de Matrix

2018-07-19 • Pogner un citron

2018-07-18 • Un peu troublant

2018-07-17 • Conflits structurels

2018-07-16 • Open desk

2018-07-15 • Liesse nationaliste

2018-07-14 • Mauvaise conscience

2018-07-13 • Not buying it

2018-07-12 • BDNFL

2018-07-11 • Newbie issues

2018-07-10 • Because of the numbers

2018-07-09 • Fin du game

2018-07-08 • Make it

2018-07-07 • VANcouver

2018-07-06 • Swimming smooth

2018-07-05 • Keeping food safe

2018-07-04 • Fighting mosquitoes

2018-07-03 • Tragédie du libre accès

2018-07-02 • Super dumb

2018-07-01 • Pot commun

2018-06-30 • Colonies et nazisme

2018-06-29 • Collective mentality

2018-06-28 • Bug-out drive

2018-06-27 • Si cher

2018-06-26 • Educate yourself (or not)

2018-06-25 • Jeu de fantômes

2018-06-24 • Coachs et jésuites

2018-06-23 • The story of a person

2018-06-22 • Paying attention

2018-06-21 • Anything Ameri^WRussian

2018-06-20 • Spiritualité et mystère

2018-06-19 • Journalists or entertainers

2018-06-18 • The Amish and cars

2018-06-17 • Agile and ethics

2018-06-16 • Human value(s)

2018-06-15 • Luddites

2018-06-14 • For intérieur

2018-06-13 • Effondrement et récit(s)

2018-06-12 • Simulation inverse

2018-06-11 • Communauté intentionnelle

2018-06-10 • Municipalisme libertaire

2018-06-09 • Diversity problem

2018-06-08 • Frontière du danger

2018-06-07 • Ready to go

2018-06-06 • Moment historique

2018-06-05 • Livre et consommation

2018-06-04 • Confort et centralisation

2018-06-03 • Foi et mystique

2018-06-02 • Démocratie(s) et échelle(s)

2018-06-01 • Technical readings

2018-05-31 • Stupides marteaux

2018-05-30 • Stack punk

2018-05-29 • All wrong

2018-05-28 • Économie et entropie

2018-05-27 • Web We Can Afford

2018-05-26 • Pensée futile

2018-05-25 • Fausses nouvelles

2018-05-24 • Aggregators vs. Platforms

2018-05-23 • Level of ease

2018-05-22 • Pair-à-peers

2018-05-21 • Incurie et dépendances

2018-05-20 • Wasting time

2018-05-19 • Python dataclasses

2018-05-18 • Traces

2018-05-17 • Choix d’un métier

2018-05-16 • Solastalgia

2018-05-15 • The next position

2018-05-14 • Accueillir les émotions

2018-05-13 • Personal manifesto

2018-05-12 • Self-doubt

2018-05-11 • REconomie

2018-05-10 • Consommation tangible

2018-05-09 • Résilience locale

2018-05-08 • Physical networks

2018-05-07 • Control vs. Care

2018-05-06 • Compromised safety

2018-05-05 • Criminal drones

2018-05-04 • Programme politique

2018-05-03 • Worse place

2018-05-02 • Power dynamics

2018-05-01 • Word-of-mouth

2018-04-30 • ÉCRiDiL 2018

2018-04-29 • Kill the conference

2018-04-28 • Wood stove

2018-04-27 • (Pacer)poles review

2018-04-26 • Issues & labels

2018-04-25 • Déficit démocratique

2018-04-24 • Algorithm Free

2018-04-23 • Mauvais pauvres

2018-04-22 • Speed of usefulness

2018-04-21 • GDPR & nightmare

2018-04-20 • Adaptation & Transformation

2018-04-19 • Governance & engagement

2018-04-18 • Apple & Web Apps

2018-04-17 • Orientation et boussole

2018-04-16 • Scrum master

2018-04-15 • Cache workers

2018-04-14 • Petit rappel

2018-04-13 • Decentralization theory

2018-04-12 • Graded browser support

2018-04-11 • Arnaqueur senior

2018-04-10 • Speed and tools

2018-04-09 • Documentation d’itinérance

2018-04-08 • Strong opinions

2018-04-07 • Tourner en spirale

2018-04-06 • Mind the gap

2018-04-05 • DNS and privacy

2018-04-04 • Pourquoi

2018-04-03 • Happy developer

2018-04-02 • Seasonal structures

2018-04-01 • Open-source et éthique

2018-03-31 • Mu Hin Shu

2018-03-30 • Oscillation et mouvement

2018-03-29 • Blog for yourself

2018-03-28 • Vider son Slack

2018-03-27 • Pouvoir et données

2018-03-26 • Commun distribué

2018-03-25 • Writing and timing

2018-03-24 • Pourquoi la forêt ?

2018-03-23 • Courtoisie et grégarité

2018-03-22 • Apophénie qu’ils disaient

2018-03-21 • Valeurs et courage

2018-03-20 • Intentional down-blogging

2018-03-19 • Culture pillars

2018-03-18 • Apprentissage et analyse de textes

2018-03-17 • Solution vs. clue

2018-03-16 • Effet rebond

2018-03-15 • Snobisme assumé

2018-03-14 • Décroissance imposée

2018-03-13 • Corporate responsibility

2018-03-12 • What vs. how

2018-03-11 • Complexité ou complication ?

2018-03-10 • Screens’ challenge

2018-03-09 • 18F Canada

2018-03-08 • Formats d’accompagnement

2018-03-07 • S.A.L.T.Y.

2018-03-06 • Bien ou lien ?

2018-03-05 • Average week

2018-03-04 • Temps de réflexions

2018-03-03 • Give my CPU back

2018-03-02 • 8 80 web

2018-03-01 • Free Act

2018-02-28 • Granted access

2018-02-27 • Technical choices

2018-02-26 • Mailbox is your copy

2018-02-25 • Github and money

2018-02-24 • Coquilles vides

2018-02-23 • Improving quality

2018-02-22 • (Re)Trouver du sens

2018-02-21 • Pirates et désintéressement

2018-02-20 • Matériel de détresse

2018-02-19 • Death Stars

2018-02-18 • Prétendue violation

2018-02-17 • Code et bafouille

2018-02-16 • Technologists are not apart

2018-02-15 • Winter camping gear

2018-02-14 • Skis-raquettes

2018-02-13 • Pharmacie opérationnelle

2018-02-12 • Différent·e·s et ensemble

2018-02-11 • Experience and complexity

2018-02-10 • Github’s monorepo

2018-02-09 • Show, don’t teach

2018-02-08 • Adult behavior

2018-02-07 • Social systems

2018-02-06 • Bibliothèques de Montréal

2018-02-05 • Livres et survie

2018-02-04 • Toilette du code

2018-02-03 • Dark theme

2018-02-02 • Machine failearning

2018-02-01 • Transmettre localement

2018-01-31 • Canaris climatiques

2018-01-30 • Nomades et sédentaires

2018-01-29 • Social software

2018-01-28 • Custodian of culture

2018-01-27 • Faire mémoire

2018-01-26 • Robots after all

2018-01-25 • Public responses

2018-01-24 • Re: Re: HTTPS considered harmful

2018-01-23 • Employés de la donnée

2018-01-22 • Bilingualism and elitism

2018-01-21 • La barre est haute

2018-01-20 • Groupes de discussion

2018-01-19 • Commit (hi)story

2018-01-18 • Unconditional Lifetime Warranty

2018-01-17 • Constitution d’évènement

2018-01-16 • Stratégies d’évolutions

2018-01-15 • Stimulus, JS and HTML

2018-01-14 • Communs numériques

2018-01-13 • GAFA movies

2018-01-12 • Code d’(in)conduite

2018-01-11 • Blaming others

2018-01-10 • Re: HTTPS considered harmful

2018-01-09 • Coder ou écrire

2018-01-08 • Idea × execution

2018-01-07 • Censurer l’alternative

2018-01-06 • HTTPS considered harmful

2018-01-05 • Robust JavaScript

2018-01-04 • Requiem pour un flou

2018-01-03 • Evolution vs. Revolution

2018-01-02 • Oublier Internet

2018-01-01 • Data portability