Chiffrer ses emails

For years we’ve trusted the postman to deliver our mail without reading it. Why should this be different for email? Soverin is the honest email service that doesn’t sell your data.

Soverin

L’autre option est de ne pas laisser le postier être en capacité de lire ses correspondances. Et c’est plus facile qu’il n’y parait. J’utilise Keybase associé à GPGTools dans Mail.app qui sont tous les deux plutôt faciles d’accès et me permettent ces pratiques :

Je vous encourage à faire de même si vous avez un hébergeur sur le territoire français (ou canadien (cache) ou plein d’autres, Fastmail semble ne pas être affecté par la loi Australienne (cache) à ce sujet).

Il existe des outils alternatifs comme Telegram, Tutanota ou PEPS que je n’ai pas eu le temps de tester. Pour aller plus loin vous pouvez même explorer Vault (cache).

Il y a tout de même des inconvénients :

These are deep structural problems. GPG isn’t the thing that’s going to take us to ubiquitous end to end encryption, and if it were, it’d be kind of a shame to finally get there with 1990’s cryptography. If there’s any good news, it’s that GPG’s minimal install base means we aren’t locked in to this madness, and can start fresh with a different design philosophy. When we do, let’s use GPG as a warning for our new experiments, and remember that “innovation is saying ‘no’ to 1000 things.”

GPG And Me (cache)