Tiers Lieux

Les Tiers Lieux sont :

Les Tiers Lieux, faites le(s) vous même !

Le manifeste des Tiers Lieux

Je vous invite à aller lire l’intégralité du manifeste qui donne une meilleure idée de ce qu’il y a derrière la notion de Tiers-Lieu. C’est Yoann Duriaux qui m’a initié à ce concept lors de Lift France en Octobre dernier qu’il résume ainsi sur son blog :

En faisant cohabiter localement des mondes différents et parfois contradictoires, le Tiers-Lieu enclenche un processus de rééquilibrage sur le territoire (territoire institué ou territoire projet). Il provoque un dialogue et des frictions, là où l’expertise clôt la discussion. Il invite à prendre possession, à faire évoluer, à explorer et à appliquer des solutions sur des problématiques jusqu’alors balisées. Qu’il soit question de gestion, de création, de production, de culture, de consommation, d’éducation, de famille, d’objets et de choses, il suggère une démarche de ré-appropriation de certains mécanismes sociaux. La démocratisation des technologies numériques a banalisé ce genre d’intervention. Elles trouvent dans les Tiers-Lieux un prolongement tangible. Ils en ont le même potentiel transformationnel, créatif, voire transgressif. C’est pour cette raison que le Tiers-Lieu est Tiers. Non pas à cause d’une position d’entre deux, mais parce qu’il ouvre sur de nouveaux champs.

Vivement maintenant !, Yoann Duriaux

Je suis récemment tombé aussi sur la notion de socialisme utopique et puis de lien en aiguille sur celle d’innovation frugale et enfin d’innovation sociale ouverte. Il y a quelque chose qui me plait bien dans tout cela mais ça demande encore un peu de maturation de ma part pour arriver à mixer. Et faire ensemble. Nous vivons une belle époque.