Écologie et ordres de grandeur

— Est-ce qu’il est plus intéressant de réduire ma consommation d’essence d’un litre aux 100 km ou de prendre l’avion une fois par an ?
— Est-ce qu’il est plus intéressant de passer 5 minutes de moins sous la douche ou de réduire mon chauffage d’un degré ?
— Est-ce qu’il vaut mieux arrêter de manger de la viande ou manger local ?
— Est-ce qu’il vaut mieux acheter un nouveau vélo ou restaurer un scooter d’occasion ?
— Est-ce qu’il vaut mieux isoler mon salon ou éduquer mes proches ?
— Est-ce qu’il est plus intéressant de faire un tour de kart ou un vol d’initiation en ULM ?

Les exemples sont mauvais mais je voulais illustrer le fait que je manque d’ordres de grandeur permettant de faire les choix écologiques les plus intéressants au quotidien.

Alors bien sûr, vous allez me répondre en cœur qu’il suffit de tout faire ! Que chaque geste compte, que chaque goutte compte. J’aimerais avoir une approche différente de mon impact environnemental en l’envisageant comme une recherche de performance sur un script : trouver les leviers qui permettent de réduire énormément ma consommation avec un minimum d’effort. Et itérer.

Aujourd’hui je manque de données et de comparatifs pour entreprendre cette démarche responsable de manière motivante et d’être en capacité de quantifier le gain relatif à la perte de confort associée.

Discussion suite à l’article :

On peut aussi mettre ces choix dans la perspective de l’effort personnel. Les données ne sont pas là non plus, mais on peut plus facilement faire un "baby step".

Je me demande d’ailleurs quel genre de données il faudrait pour prendre la meilleur décision sur la prochaine itération ?

Yannick François, le 2013-02-21 à 23:47

À rajouter dans les questions, est-ce que prendre l’avion pour aller à une conférence sur le réchauffement planétaire afin de prendre des décisions essentielles est nécessaire.

Ou encore faut-il une centrale nucléaire ou un champs d’éolienne, quels sont les coûts à long terme pour l’environnement, les gains et pertes sociaux, etc.

L’enjeu de nombreux choix est qu’ils ne sont pas uniquement individuel mais collectif et rendre rationnel tout cela n’est pas toujours facile ou même souhaitable.

Karl Dubost, le 2013-02-22 à 03:27

Les questions sont légitimes, tu dois faire aussi comme tu ressens, petit à petit, sans rechercher la performance à tout prix, seul le changement et l’exemple comptent. Et puis à quoi bon opposer l’engagement dans une vie plus saine au confort et ne pas simplement considérer le plus important : être en accord avec toi même, respecter davantage ton corps, te débarasser de cette culpabilité.

Franck Taillandier, le 2013-02-22 à 19:17

Tu as un début de réponse sur cette page (et en règle générale le contenu de ce site est passionnant)

Aurélien Bompard, le 2013-03-22 à 08:52