Accompagnement EMI

Accompagner, c’est célébrer, c’est manifester l’incroyable splendeur qu’est chacun(e).

Marie Milis

J’intervenais cette semaine à l’EMI CFD comme précédemment mentionné. L’occasion de rencontrer une promotion orientée graphisme et rédaction bien éloignée de la sphère des développeurs.

L’objet était de produire une petite application en une semaine qui utilise des données sur la thématique du Festival de Cannes, ce qui s’est avéré être un challenge intéressant autant du point de vue de l’accompagnement en lui-même que de celui du sociologue qui sommeille en moi.

Il y a eu 2 problèmes transverses aux équipes accompagnées sur lesquels je voudrais revenir :

En recherche d’efficacité optimale, j’ai introduit la méthode MoSCoW la dernière journée en improvisant un ersatz de backlog priorisé. Le résultat s’est révélé être au-delà de mes espérances en terme de fluidité des cartes au sein de l’équipe pour effectuer les dernières tâches rapidement.

Il était assez frustrant de ne pas avoir le temps d’expliquer la vision que j’ai de mon métier et de transmettre une façon de travailler permettant de garder un rythme soutenable et procurant du plaisir. Frustration également (salutaire cette fois) de se retenir de trop encadrer, certaines expériences devant se faire par soi-même. Cela étant dit, mon seul vrai regret sur la semaine aura été de ne pas avoir pu rester à la fin lors de la rétro accompagnateurs et du pot qui aurait pu permettre de parler d’autre chose que de données :-).

Quelques idées pour améliorer la formation :

L’éducation authentique ne se fait pas de A vers B, ni de A sur B, mais par A avec B, par l’intermédiaire du monde.

Paulo Freire

J’ai au moins autant appris que les « étudiants » cette semaine en ayant eu la possibilité d’observer des groupes de travail à l’ouvrage et en constatant une fois de plus la difficulté à travailler ensemble même en poursuivant un but commun. La concrétisation d’un projet ne doit jamais se faire au détriment de la communication dans l’équipe. Auquel cas on perd non seulement le projet, mais également l’équipe…

Pour finir, je voudrais remercier Yohan qui m’a permis de participer à cette formation (et de dormir sur son bateau pendant une semaine !).