Téléphone et politesse

Et vous ? comment faites-vous pour interrompre votre phrase avec tant de facilité et baisser votre regard sur l’écran plutôt que me regarder dans les yeux ? Je ne vous le demande jamais.

Emmanuel Clément, Mais comment fais-tu ?

J’envisage aussi de me passer de mon smartphone (for dumbpeople), en fait ce qu’il me manquerait et qui me retient jusqu’à présent ce serait surtout l’aspect smart, vu l’utilisation réduite de la téléphonie que j’ai. Cela m’apporte un confort non négligeable au quotidien (et des petits cœurs me susurre-t-on à l’oreille) comme celui de savoir si mon train est en retard, de trouver un restaurant perdu en pleine Ardèche ou de lire les articles stockés dans Pocket, la liste pourrait être plus longue. Bien sûr, rien d’indispensable mais une trousse à outils^W^pharmacie plutôt pratique à laquelle je me suis accoutumé, application après application. De l’auto-médication numérique.

Je ne vais plus aux concerts à cause de la forêt de téléphones portables tendus à bout de bras qui gâchent ce moment, je ne suis plus allé au cinéma pendant quelques années à cause des téléphones portables, je suis très sensible à son impact sur la politesse quotidienne. Mais comment fais-tu ? Je m’astreins à 2 pratiques pour ne pas contribuer à cette impolitesse généralisée :

C’est peu mais c’est déjà bien loin du minimum acceptable que je peux observer autour de moi. J’ai presque envie d’en rajouter une troisième en guise de résolution 2013 : ne plus afficher aucune notification sur l’écran d’accueil une fois verrouillé. Ou même aller plus loin encore en activant le mode Ne pas déranger de l’iPhone en permanence…