Banques et princesses

– Ben tu sais Jean-Kévin, les gens ils vont voter, et puis quand c’est fait, ils s’en remettent au mec élu. Ce qui fait qu’au lieu d’avoir à enfumer tout le monde, on a juste eu à enfumer les têtes de gondoles.
– C’est balèze ça, Boss.
– Et du coup, les mecs élus nous ont refilé le mandat pour gérer leur pognon.
– Vous avez pris l’argent Boss ?
– Mais non, t’es con Jean-Kévin. On s’en fout de l’argent. Ce qui nous intéresse, c’est de leur coller des dettes au cul.

Boss, comment on va faire pour le fric ? par Pierre Deruelle

Je vous invite à aller lire l’intégralité du discours qui est tristement limpide. Tout y passe, le contrôle des media, le bonheur par procuration, la privatisation, le cycle de crises. En cette période de fêtes, je m’interroge d’autant plus sur ce que je souhaite offrir.

L’un de mes objectifs à très court terme est de passer à la Nef qui est la seule alternative (avec celle de ne pas épargner) que j’ai trouvé à ce jour. Il est temps de prendre le taureau par les bourses. Olé !

[Mise à jour] : voir aussi Nef et anthroposophie.