David Larlet : artisan, contributeur et citoyen.


Archives du site biologeek.com. Publications récentes.

RDFa et HTML5 (vs. microformats et XHTML2)

J'étais en train de me renseigner sur le sujet lorsque je suis tombé sur un retour d'expérience que je trouve très intéressant, notamment en ce qui concerne le processus de création d'un microformat et le temps qu'il faut pour arriver au bout.

Le pire dans tout ça ? Je n'ai toujours pas trouvé comment intégrer du RDFa dans du HTML5. Et c'est là où je regrette un truc qui commence par X et qui finit par 2... on peut difficilement construire le web en ayant une vision à court terme.

Articles peut-être en rapport


Commentaires

Yoan le 27/08/2008 :

Il y a bien ceci, http://ejohn.org/blog/html-5-data-attributes/#comment-318889 mais ça reste maigrichon et un peu trop expérimental à mon goût.

Sinon ça trolle toujours à propos de RDFa, http://lists.w3.org/Archives/Public/www-archive/2008Aug/0106.html mais bon, on n'est plus à ça prêt ;-)

« RDFa, mais pourquoi faire? » « C'est ton destin ! »

Damien B le 27/08/2008 :

"The other major scalability limitation of Microformats, that is not going to be fixed, is the issue of vocabulary term collisions. Microformats do not have namespaces and in fact, namespaces are considered harmful in the Microformats community."

Y'a pas que la communauté des Microformats, y'a aussi les WHAT qui les considèrent harmful. Y'a qu'à voir comment Sivonen pisse à la raie des namespaces à chaque fois qu'il le peut.

karl dubost, w3c le 27/08/2008 :

Intégrer RDFa dans HTML 5. Tu peux le faire déjà sans aucun problème dans XHTML5 (application/xhtml+xml), la discussion pour savoir si c'est acceptable dans la sérialisation text/html se passe en ce moment même.

Pour indication, tous les processeurs RDFa acceptent le tag soup qui contient du RDFa, donc ce n'est pas un problème.

David, biologeek le 27/08/2008 :

@Yoan : merci pour les liens, je suis d'accord avec toi pour le premier !

@Damien B : pourtant vu la complexité du problème ça me semble quasi inévitable...

@karl dubost, w3c : merci pour ces précisions, et pour le billet http://www.w3.org/QA/2008/08/make-web-friendly-data-rdfa.html :-)

Bon plus qu'à coder alors.

Cédric le 27/08/2008 :

J'ai trouvé la présentation suivante (par Gautier Poupeau) très bien faite avec des couleurs et des exemples concrets: http://www.slideshare.net/lespetitescases/a-la-dcouverte-du-web-smantique/

David, biologeek le 27/08/2008 :

@Cédric : oui j'aime bien aussi la présentation de Gautier par contre je vois pas trop le rapport avec HTML5 et RDFa...

Got le 01/09/2008 :

Même si on peut faire du RDFa avec HTML 5 (grâce à XHTML 5), cela ne me fera pas sortir de la tête l'idée que HTML 5 est un non sens absolu du point de vue de la structuration des pages Web, alors que XHTML 2 était un véritable aboutissement...

philippe le 16/09/2008 :

@GOT: XHTML2 n'est pas enterré. Croisons juste les doigts pour qu'il soit implémenté dans les principaux navigateurs.

David, biologeek le 28/09/2008 :

@Got : je suis, tu t'en doutes, de ton avis. Ce qui m'inquiète le plus c'est que la réponse de Ian Hickson liée par Yoan montre son ignorance dans ce domaine. Heureusement Manu Sporny a pris le temps de répondre de manière très détaillée et pertinente :
http://lists.w3.org/Archives/Public/www-archive/2008Aug/0116.html
http://lists.w3.org/Archives/Public/www-archive/2008Aug/0117.html

Mais bon vu le rôle de Ian je trouve ça vraiment préoccupant qu'il n'ait pas assimilé les concepts et les applications de RDFa...

@Philippe : euh, déjà qu'ils implémentent rarement tout ce qui est spécifié je crois que tu rêves là :-) Il ne faut pas oublier que l'on ne peut utiliser que l'intersection de ces implémentations en pratique.

Got le 29/09/2008 :

@David : Ce sont deux mondes différents, d'un côté des spécialistes des données et de l'autre des développeurs. Les deuxièmes considèrent bien souvent les premiers comme des empêcheurs de tourner en rond qui ne servent à rien. A l'inverse, les premiers pensent que les seconds ne comprendront jamais rien à leur boulot. C'est évidemment une erreur, les deux ont besoin l'un de l'autre et devraient travailler ensemble.

Mais, comme les développeurs ne comprennent pas le monde des données et ne cherchent pas le comprendre, le dialogue est bien souvent impossible (c'est le cas ici), prétextant bien souvent la complexité. Ce problème a abouti à la création des microformats (Tantek n'aimait pas RDF et trouvait cela trop compliqué) et, aujourd'hui, à HTML 5 alors que XHTML 2 constituait un aboutissement vraiment intéressant.

Or, comme l'a expliqué Eric van der Vlist, HTML 5 fait passer au Web d'applications et c'est bien dommage, car cela limite considérablement les possibilités futures. Il aurait fallu que l'idée de séparation entre la forme et le fond soit aussi appliqué à la séparation entre les données et l'aspect applicatif et que ceux qui se disent spécialistes des standards du Web (soit CSS et XHTML) n'oublient pas cette règle de base...

Bref, je trouve moi aussi très dommageable, mais ce n'est pas si étonnant que cela.