David Larlet : artisan, contributeur et citoyen.


Archives du site biologeek.com. Publications récentes.

Ubuntu-fr était à Paris Capitale du Libre

vignette

Bilan très mitigé sur la participation d'Ubuntu-fr à Paris Capitale du Libre annoncée récemment. Un grand merci à Framasoft de nous avoir invité c'était quand même intéressant à plus d'un titre !

En fait tout est en grande partie de ma faute, j'aurais du mieux lire les ambitions de l'évènement :

En faire le rendez-vous incontournable des décideurs du Logiciel Libre

C'est pourtant assez clair : les associations ne sont pas vraiment à leur place au Palais Brongniart. On aura au moins eu le mérite d'essayer, c'est dommage c'était plutôt bien parti avec un pingouin géant à l'entrée du bâtiment :

Pingouin Geant !

Et une salle plutôt sympathique, ambiance assez anachronique d'ailleurs :

Palais Brongniart

Palais Brongniart

Le matériel était aussi au rendez-vous :

Material disponible

Material disponible

Il n'y a pas à dire, Ubuntu sur grand écran ça en jette ;-) Mais alors qu'est ce qui n'allait pas ? Tout d'abord l'affluence, c'est assez inquiétant de voir qu'avec la publicité qui a été faite il y ait aussi peu de monde à un évènement en entrée libre :

Affluence

Affluence

Affluence

Voila le nombre de personnes présentes au stand aux meilleures heures de la journée, pas vraiment exceptionnel, je n'ose même pas imaginer ce qu'on aurait pu faire avec un tel matériel à Solutions Linux par exemple !

Un argument qui m'avait encouragé à participer était la possibilité de toucher un public beaucoup plus large. C'est en partie vrai, on a principalement appris aux autres mainteneurs de stands ce qu'était Ubuntu... à non, un journaliste de ZDNet était intéressé aussi, on verra bien ce que ça donne. Ce sera peut-être LE point positif de la journée pour Ubuntu-fr. Enfin non, c'est pas tout à fait vrai, il y a un autre projet dont on m'a parlé qui est très intéressant mais un prochain billet lui sera entièrement consacré.

On passe au « cocktail déjeunatoire ». Pompeuse appelation pour un verre de champagne/vin blanc accompagné de fruits rouges congelés. Et heureusement qu'on a été nominés sinon on n'aurait pas pu y participer ! A ce propos, je suis au regret de vous annoncer que nous avons perdu. C'est SésaMath qui a finalement empoché le Lutèce d'Or de la « Meilleure action communautaire menée » (au passage, je ne connaissais pas ce projet mais il a l'air vraiment intéressant et ce lutèce est vraiment une reconnaissance légitime). La raison annoncée à la va-vite : débat sur le fait qu'« Ubuntu n'est pas entièrement libre ». Ah. Déjà il faudrait m'expliquer ce que vient faire cette considération dans l'évaluation d'une communauté ? Et puis bon c'est bien connu, Ubuntu une secte dirigée par un dangeureux gourou, qui plus est milliardaire... donc aucune chance d'aboutir à un projet libre avec ça (comme le fait pertinemment remarquer Ju, « Ubuntu n'est pas une secte dirigée par un gourou milliardaire, Ubuntu est une distribution GNU/Linux libre et Ubuntu-fr est une communauté très active francophone distincte de Canonical », j'ai parfois du mal à ne pas m'emporter, mea culpa). Bref, finalement je ne suis pas mécontent de ne pas avoir gagné après cette remarque consternante.

[edit] après commentaire sur linuxfr et mail personnel de la personne concernée, le projet Ubuntu-fr a été confondu avec un autre projet. [/edit]

Les 100 personnalités du Logiciel Libre étaient invitées au dîner, je n'ai pas réussi à savoir comment étaient choisies ces sommités, très probablement à leur particip^W^portefeuille.

Pour faire face à l'affluence démentielle, j'ai décidé d'aller assister à quelques conférences. J'étais proche du départ après avoir assisté à « Ruée vers les logiciels libres : Quels bénéfices pour l'entreprise ? » qu'ils auraient dû intituler « Pillage du logiciel libre : Quels bénéfices pour l'entreprise ? ». C'était sincèrement anthologique. Je crois bien ne pas encore en être revenu lorsque je ne sais plus quelle grosse entreprise a dit (de tête) : « Nous utilisons les LL depuis X années (X > 5) et nous sommes en train de mettre en place une équipe pour réfléchir à la possibilité de pouvoir contribuer à notre tour ». Et oui sachez-le, pour une entreprise, logiciel libre signifie surtout et uniquement gratuité (ah non, invitation à des évènements mousseux aussi).

Heureusement les conférences de l'après-midi étaient plus intéressantes, Michel Rocard est vraiment impressionnant : à la fois charismatique et impliqué, c'est exactement ce dont on a besoin dans le logiciel libre ! Après j'ai eu du mal à distinguer la part de langue de bois, il avait l'air vraiment convaincu, peut-être que je vois aussi le mal partout, il faut dire que la matinée m'avait un peu refroidi ;-).

La journée s'est terminée tranquillement par la conférence de Richard Stallman et j'avais un peu peur de son intervention compte tenu du public présent et de ce que j'avais pu entendre à son sujet. Et bien j'ai été très agréablement surpris. Bon d'accord c'est un phénomène et il n'est pas très tendre avec Linus mais exceptés ces quelques petites piques, son discours était construit, compréhensible et censé (je ne savais pas qu'il maîtrisait aussi bien le français !). Pour couronner le tout, les solutions proposées pour rétribuer les artistes données en conclusion étaient proches de celles auxquelles j'avais pensé (à savoir un impôt et une rétribution à la popularité). Alors il est vrai que cette figure emblèmatique du Logiciel Libre fait quelques fois sourire mais c'était globalement intéressant et je ne pense pas qu'il ait fait du tort aux Logiciels Libres par son intervention.

Pour finir, le discours que j'aurais aimé prononcer en cas de lutècification (je ne sais même pas si c'était possible mais bon comme c'est très probablement notre dernière participation...) :

Ubuntu est un terme africain pouvant être traduit par « Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous ». C'est dans cette idée que la communauté francophone a vu le jour et ne cesse de croître aujourd'hui. Ce prix, récompensant chaque ubuntero, est à la fois une reconnaissance et un propulseur nous permettant d'aller de l'avant et de faire connaître Ubuntu.

À ce sujet, je voudrais remercier les organisateurs de cette journée qui nous a permis de toucher, je l'espère, les décideurs. Ceux-ci auront compris les nombreux avantages que représentent les Logiciels Libres, notament en termes d'interopérabilité. Mais bon, je ne vais pas reprendre un discours que vous avez eu l'occasion d'entendre tout au long de ces conférences. L'une des notions fondamentales qu'il fallait retenir est celle du partage. J'aurais aimé, à ce titre, partager ce dîner avec les différents nominés mais ce n'était apparement pas possible (cette année ?), je partage donc ce prix avec ces associations.

Le Logiciel Libre ne doit souffrir d'aucune concurrence. Ce sont juste des personnes œuvrant pour une même idéologie, de la manière qui leur semble la plus pertinente. Merci à tous les libristes de la salle d'avoir permis au Logiciel Libre d'arriver jusqu'au Palais Brongniart et d'être maintenant une alternative crédible et considérée. Pour reprendre la devise chère à Framasoft : « La route est longue... mais la voie est libre » !

Et vous vous auriez insisté sur quels points précis ?

PS : Personnellement, j'ai eu l'occasion d'être approché par CapGemini, si vous avez des informations ou des retours d'expériences sur cette SSII je suis preneur car j'ai lu récemment le Livre noir du Consulting qui ne m'a pas vraiment rassuré !

[edit du 30] : encore quelques photos !

L'intégralité du stand :

Stand complet

Le cyberbus :

Cyberbus

Laurent faisant une démonstration de la framakey :

Laurent faisant une demonstration de la framakey

Merci pour tous les mails de soutien envoyés, un autre article sur paris-libre qui va dans mon sens.

Articles peut-être en rapport


Commentaires

OdyX le 27/06/2006 :

Salut,

à noter le billet «prémonitoire» de Raphink :

www.raphink.info/paris-ca...

Salutations, OdyX

Thomas le 27/06/2006 :

J'y étais aussi. On s'est sûrement vu, vu l'affluence mais je pense n'avoir jamais vu ta photo.

Pareil, j'ai étais déçu, je suis même partit à 15h au lieu de 19h30 comme prévu... Trop axé "décideurs", trop de personnes en costard/cravate mais j'aurai du m'y attendre.

La conférence du matin où il y avait Tristan Nitot (je me souviens plus du nom de la conf) valait son pesant de cacahuètes : un type au milieu (l'animateur ?) a joué le troll a perfection... Je me souviens plus exactement de ce qu'il a dit mais ça en a fait tiqué plus d'un (dont moi). Surtout sur ce qu'il disait sur Firefox, en gros : "youpi, on est passé de 0.02à 0.03 % de part de marché, on fait peur à microsoft" ou "pour se faire de l'argent la fondation mozilla vend des t-shirts sur internet, c'est du bricolage ça quand même".

egan le 27/06/2006 :

Pour ce qui est de cap gemini je bosse chez eux donc je suis pas très objectif ;-)
Ce que je peux te dire c'est que c'est comme dans toute les boites géantes (y'a quand même plus de 50000 employés je crois) ou la main droite ne sais pas ce que fait la main gauche. T'a des gens chez cap qui n'ont jamais entendu parler du libre, t'en a d'autres qui bossent sur le libre et contribuent (sur Zope je crois).

Pour ce qui est du livre noir du consulting (je ne connais pas) il faut faire la différence entre le métier du consulting et celui du dev informatique. Cap fait du consulting, du dev info pur, de la maintenance de parc info..etc etc
C'est vaste, c'est grand, y'a des cons, y'a des mecs biens. La vie quoi.

Fred Bird le 28/06/2006 :

Salut

j'y etais egalement et j'ai un peu séché les conf de l'apres midi (et aussi de fin de matinée, mais j'avais un empechement), à part Michel Rocard et Stallman. A ce sujet, j'ai eu la chance d'assister à une interview que j'ai enregistrée en partie, ainsi qu'une part du discours de cloture (je me suis placé très près).

C'est accessible là : www.exgobz.com/article-17...

antistress le 28/06/2006 :

Tout d'abord, je trouve ce billet assez nombriliste (pardon pour ma franchise).

Et aussi un peu extrême : on peut utiliser les logiciels libres sans forcément contribuer : c'est le principe du simple utilisateur, c'est leur liberté, et je ne vois pas pourquoi une entreprise aurait une obligation de contribuer.

En revanche, la moindre des choses (déontologiquement) est de créditer le logiciel libre quand l'occasion se présente (comme dans l'affaire lestelechargements.com ou dotclear n'était pas cité).

Et une entreprise qui modifie le code doit le rendre public : là c'est plus une liberté mais une obligation "légale" (imposée par la licence GNU)

Liberté, obligation morale, obligation légale : les 3 coexistent.

David, biologeek le 28/06/2006 :

@OdyX : merci pour le rappel :)

@Thomas : j'ai loupé la conférence du matin, dommage mais en même temps c'est peut-être celle qui m'aurait le moins « servi ». Personnellement, j'ai trouvé les animateurs des débats assez lourds. C'était toi avec le t-shirt FrenchMozilla ?

@egan : au contraire, ton avis m'intéresse beaucoup, les avis de l'intérieur sont très important, après tout c'est la place que j'occuperais peut-être ;-). Tu devrais quand même lire le livre, c'est vraiment scotchant !

@Fred Bird : merci pour l'enregistrement ainsi chacun peut se faire sa propre idée.

@antistress : il existe des blogs non nombrilistes ? ;-) Plus sérieusement, je suis bien d'accord avec la liberté d'utiliser les logiciels libres, et ce à quelque niveau que ce soit (sinon il y aurait peu d'utilisateurs d'Ubuntu !). Par contre je ne pense pas que les entreprises soient uniquement utilisatrices. Je me trompe peut-être mais le simple fait d'adapter un logiciel à une grosse structure entraîne des modifications non négligeables, c'est d'ailleurs l'une des forces de l'Open-Source : pouvoir réaliser ces modifications (thème qui n'a jamais été abordé au cours des débats auxquels j'ai assisté).

En parlant de créditation du logiciel libre, qui sait ou peut savoir que l'ensemble des serveurs de Free tournent ou sont en cours de migration vers Ubuntu ? Personne.

Qui va vérifier que le code modifié est rendu public ? Quel « inspecteur » connait la licence GNU ?

Autant de questions qui me laissent dubitatif.

seb le 28/06/2006 :

Salut,

Merci pour ce compte rendu.

Pour ce qui est de Cap, c'est une (voir la) des plus grosses SSII en France. Perso j'aurais beaucoup de mal à bosser dans une boite qui n'est autre que marchand de viande (cas de toutes les grosses SSII), j'en sais quelques chôses : je suis client de plusieurs SSII dans mon taf... C'est vrai que rencontrer des commerciaux qui vous font du forcing au chiffres, plutôt que de vous présenter le profil que vous recherchez, ça dégoute un peu...
Et j'ai une collègue qui y bosse : elle a oublier les mots augmentation, valorisations, formation...
Enfin bon, je préfèrerais bosser pour une SSII de taille moyenne (ni tros grosse : trop d'anonymat, ni trop petite : risque de chomage en cas d'inter-contrat).
Mais ce n'est qu'un avis personnel ;p
Et comme le dis "egan", chacun son expérience, il est tout à fait possible que tu trouve ton bonheur chez eux.

Raphink le 28/06/2006 :

Antistress:

À ma connaissance, la licence GNU GPL n'oblige pas à redistribuer les modifications. Elle stipule par contre que la redistribution d'un logiciel sous licence GPL modifié oblige à la redistribution des sources modifiées. Il est parfaitement autorisé et acceptable dans le cadre de la GPL de modifier un programme sous GPL sans rendre public ces modifications, à condition que le binaire résultant des modifications ne soit pas redistribué. La plupart des entreprises font un usage privé des LLs, et sont donc parfaitement dans leur droit de modifier ces LLs sans offrir leur contribution à l'upstream.

Note que je n'ai pas de parti pris en la matière, bien que je travaille pour une boîte utilisant des LLs à large échelle (FT) et que je sois par ailleurs développeur Ubuntu (bénévolement, pour ceux qui pensent encore que tous les devs Ubuntu sont payés ;)).

Cela ne m'a pas empêché d'avoir mal au coeur à l'annonce de cet événement hautement démagogique, qui a motivé la rédaction du billet que Odyx a mentionné plus haut...

Thomas le 28/06/2006 :

Ouep gagné, c'était moi avec le T-shirt FrenchMozilla. Le seul malheureusement é_è

giz404 le 29/06/2006 :

Effectivement, Ubuntu sur un 30 pouces, ça laisse réveur :p
A mon avis, cet évènement était trop destiné aux "décideurs" pour drainer un public vraiment large, c'est d'ailleurs un peu dommage, d'autant plus que ces derniers ne sont pas souvent sensible au libre de la façon qu'on aimerait (ils retiennent "gratuit" et oublient vite le reste)

A Tale of Fish and Dragon le 29/06/2006 :

Paris, capitale du Libre

Paris, capital city of the Libre C’est le titre bien pompeux que la Mairie de Paris s’auto-attribuera le 26 juin 2006. Les réactions vont bon train sur les forums depuis plusieurs jours à ce sujet, alors que cet événement partage la com...

RoboTux le 29/06/2006 :

Rapport à l'animateur du matin sur son débat trollesque : c'était fait exprès et il s'agissait de Jérôme Bonaldi, journaliste sur Europe 1. Les trolls qu'il a sorti sont représentatifs de ce que pensent beaucoup de gens (le nombre de fois où l'ont m'a ri au nez lorsque j'ai parlé du libre). Cela a permis au contraire aux participants de défendre le libre vis à vis de ces questions, notament en faisant remarquer que Firefox = 20% dans le monde (beaucoup plus dans certains pays) et que Apache = 80% des serveurs web.

Axé sur les décideurs clairement, mais au moins le libre continuera de progresser dans les entreprises, ce n'est pas forcément une mauvaise chose. Après il est clair que l'esprit du libre n'était pas trop là, sauf l'après-midi grâce à notre cher Stallman.

J'ai d'ailleurs été assez impressioné qu'aucun des "costumes-cravate" ne partent lors de son intervention, bien au contraire. Même lorsqu'il prenait tranquillement son thé ils restaient tous là à l'écouter, et la salle s'est pas mal rempli au moment de son speech. Comme quoi même pour les décideurs le discours ultra libriste de Stallman a de la valeur, cela fait plaisir :)

BelleVille Blogue le 29/06/2006 :

Paris Capitale du Libre : le Bus de l'Emploi a fait fureur

Le Bus de l'Emploi géré, animé et amené par nos amis de Silicon Sentier et des Espaces Publics Numériques Réseau 2000 et BelleVille a fait sensation lors de l'évènement Paris Capitale du Libre à la Bourse lundi dernier. Le Bus est équipé...

Sylvain le 30/06/2006 :

Salut,

Je partage un peu ton avis sur la visite au niveau des stands, il est vrai qu'on aurai tous aimé plus de monde mais il ne faut pas oublier que c'est la première édition et qu'elle a été mis en place en très peu de temps.

Je trouve qu'il y avait quand même du monde mais il aurait fallu faire passer les visiteurs par le haut afin qu'ils viennent découvrir tous les stands.

Concernant CAP pourquoi tu veux aller dans une SSII ?? Essaies plutôt de trouver une SSLL, tu veux faire avancer le libre et tu réfléchis à partir dans une SSII, bizarre ...

J'espère que tu reviendras sur ta décision pour la prochaine édition :-).

David, biologeek le 30/06/2006 :

@Sylvain : proformatique recrute ? ;)

davewave le 30/06/2006 :

@David : Proformatique, je laisse l'ami Sylvain répondre, nous, oui :)

www.pilotsystems.net/recr...

Et j'ai trouvé qu'en effet, peu de monde sur les stands, mais l'objectif était plus de faire de la visibilité que du contact comme sur un salon de type Solutions Linux.

Christophe Villemer le 04/07/2006 :

salut,
merci pour ce compte rendu et ces photos. J'étais à Montréal à ce moment et je n'ai pas pu y assister.
Mais ce petit billet pour vous dire que quelque part, vous étiez doublement nominé pour ces trophées. En effet, dans la "nomination" que nous avons eu pour la meilleures stratégie logiciel libre mise en oeuvre (Agence universitaire de la Francophonie - AUF), ubuntu est largement présent dans notre stratégie puisque nous avons adopté ubuntu comme distribution standard sur tous nos postes clients publics dans nos campus numériques (près de 1300 postes...).

David, biologeek le 05/07/2006 :

@davewave : très intéressant ;)

@Christophe : nous aimerions mettre en place un espace « témoignages » sur ubuntu-fr avec les universités/écoles/administrations/... qui sont passées à Ubuntu. Pourriez-vous me contacter par mail ?

Quentin le 11/09/2007 :

bonjour!
je suis memebre d'une association étudiante et nous sommes a l arecherche d'un pingouin gonflable. Je suis tombé sur votre photo et il faut absolument que j'arrive a trouver le même. Si quelqu un peut me donner des infos, me dire a qui il est, ou bien ou il a été loué ou acheté....ca serait super super super simpa....un grand merci d avance...!
contactez moi directement à : atchoumboy@hotmail.com
merci !